• Accueil
  • > Recherche : symbolisme couleurs

Résultats de votre recherche

INTERPRETATION DES REVES

Posté par sylvie le 2 janvier 2015

L‘INTERPRETATION DES REVES

LA THEORIE DE FREUD :

Au début du siècle dernier et après une période passée dans l’indifférence et le mépris général, le médecin Viennois FREUD s’intéresse à la conscience et reconnaît au rêve une valeur psychique d’importance. En 1885, il présente sa conception de l’appareil psychique, appareil repris et remanié plusieurs fois jusqu’en 1920. Cependant en 1900 dans un foisonnement d’exemples de rêves personnels, Freud ouvre la voie à la connaissance de l’inconscient: le rêve est un rébus qu’il faut traiter comme un texte sacré, c’est à dire déchiffrer selon des lois.

Freud reconnaît dans l’homme deux tendances puissantes et antagonistes : le principe de plaisir, et le principe de réalité. Mais comme il l’avait déjà souligné, il ne faut uniquement entendre par » plaisir » le plaisir sexuel. Dans la pratique thérapeutique Freud et  » son école » se sont principalement attachés à cet aspect de la question. Il est évident que les rêves traduisent cette envie de  » plaisir »  mais ils en traduisent tous les aspects, même les plus enfantins et à tous les âges. 

 

L’ANGOISSE DANS LES REVES : dans les rêves, l’angoisse se traduit la plupart du temps par des sentiments négatifs de tous ordres. Elle se manifeste par des situations de vie difficile, soit passées,soit actuelles et peut survenir de façon répétée durant des années. L’angoisse que nous éprouvons en rêve ne s’explique qu’ en apparence par le contenu du rêve.En effet, elle présente un refus que le  » Moi » oppose aux désirs refoulés devenus puissants. 

 

LES SYMBOLES : Un symbole est une représentation chargée d’émotions. On ne peut évidemment pas compter sur une seule signification symbolique. En effet, même si le sens général d’un symbole se dégage par l’étude de milliers de rêves dont le contenu symbolique est analogue, chacun doit pourtant se poser la question  » que signifie ce symbole pour moi ? »  » Quel est son sens en rapport avec ma situation du moment? »

 

LE SYMBOLISME DU CORPS HUMAIN:corps peut  reflèter en reve notre comportement d’une manière générale.Les reves de baignade symbole de purification, dévoilent le corps et ses imperfections, c’est à dire notre être psychique et ses défauts. L’oeil est l’organe de la lumière, de la conscience, mais il peut aussi interpreter l’organe de la femme. Quant aux reves de dents, ils ont une signification presque uniquement sexuelle.

LE SYMBOLISME DES COULEURS : d’après Goethe, les couleurs sont des évènements psychiques, donc faisant partie de notre désir et renseignant sur des situations mentales importantes: le vert represente la vie végétale, le domaine de la nature et de la croissance, le rouge signifie le sang et le feu, il est passionné et provoquant. La signification des couleurs dans les rêves est limitée car peu de rêves ne présentent qu’une seule couleur spécifique.

 

LE SYMBOLISME DES ANIMAUX : les animaux n’interviennent généralement que dans les rêves importants. Ils symbolisent entre autre les instincts et les forces vitales profondes et parfois refoulés. Ils peuvent se montrer secourables ou menaçants. Dans les rêves, ils sont tes que nous les faisons car d’après le psychologue DACO ils sont des projections de    nous mêmes. Ils représentent nos peurs. Les animaux oniriques sont souvent les symbolesde  personnages puissants, la mère et le père par exemple. L’oiseau symbolise la vie spirituelle, le poisson reprèsente l’inconscient, la vie intérieure et profonde.Quant au serpent, il symbolise ce qui est obscur en nous, il symbolise également la connaissance et la sagesse mais aussi le symbole sexuel universel.

 

LA MORT :le rêve a souvent un rapport avec la mort ce qui n’est pas pour rassurer le rêveur. Cependant l’expérience qui s’est dégagée de nombreux rêves montre que la mort n’y annonce jamais une mort physique mais plutôt une mort psychique, par exemple la fin d’une relation entre deux personnes. 

 

LES EFFETS DES MEDICAMENTS: les hypnotiques diminuent la durée du sommeil paradoxal et donc du rêve.Certains médicaments utilisés dans le traitement de la dépression comme les antidépresseurs le suppriment complètement ou presque, ainsi que certains somnifères.  La plupart des tranquillisants diminue le sommeil paradoxal et lorsqu’on arrête la prise on est souvent victimes de cauchemars, or, comme le prouve l’expérimentation chez l’animal,la suppression du sommeil paradoxal favorise l’accroissement de l’agressivité.

 

LA REALITE DU REVE : le rêve est une autre vie qui nous accompagne. Nous passons un tiers de notre vie à dormir et la moitié à rêver. Le rêve constitue le monde mystérieux de la vie nocturne, c’est le suprême refuge où autrui ne peut nous suivre. Nous utilisons surtout le rêve comme un processus de compensation. Tous nos échecs de la journée viennent trouver « réparation »dans nos rêves nocturnes. Mais la nuit ne suffit pas, car le rêve déborde sur la vie diurne. Un rêve heureux nous rend de bonne humeur, il conditionne notre caractère et notre personnalité. Les rêves sont une part de nous mêmes. Ils remettent sans cesse en question le sens de notre vie et nous confrontent continuellement au plaisir, à la souffrance, à l’angoisse, à la mort.

 

descente à la mer

 

 

Publié dans PSYCHOLOGIE | Pas de Commentaires »

LE CHANT DES COULEURS

Posté par sylvie le 19 octobre 2014

LE SYMBOLISME DES COULEURS
Le symbolisme des couleurs concerne l’historien, le sociologue, le psychologue, le styliste. il apparaît que les couleurs ont un pouvoir physique, physiologique et psychologique sur tout ce qui vit.Une couleur peut agir seul sur notre comportement. Il est admis que, dans l’environnement, le vert détend, l’orangé est tonique, le rouge est excitant, etc. mais aucun instrument ne peut quantifier ce qu’une couleur exprime. Il est cependant une notion souvent utilisée par les coloristes ou les peintres que l’on peut prendre en compte, c’est la sensation de chaud ou de froid que l’on peut ressentir devant une couleur

.LE BLEU


Le bleu est la couleur du ciel,il symbolise la vérité et la sagesse divine.. Le bleu attire l’homme vers l’infini, a écrit Kandinsky.. cette couleur a une certaine ambivalence. Au bleu d’azur diurne succède le bleu profond nocturne tirant vers le noir … Couleur immobile , froide incitant à la méditation et au repos orienté vers Dieu.. Au bleu de la nuit succède l’or du soleil dans l’azur,… Chez les bouddhistes tibetains le bleu est couleur de la sagesse .. C’est la couleur du Yang En orient,.. le bleu conjure le mauvais sort avec des accumulations de pierres bleues.., en occident le bleu porte chance ..

Est-ce parce que le bleu d’un glacier est proche du cyan et que le flamme d’un brasier est proche du vermillon que ces deux couleurs sont réputées représenter le mieux ces deux sensations ? Les robinets d’eau chaude et froide sont repérés dans le monde entier par le bleu et le rouge. C’est dire que ce lien est bien établi… D’après différents auteurs, d’autres expressions, regroupées dans le tableau suivant sont souvent associées à cette notion de chaud et de froid.

FROID

CHAUD

bleu

rouge

moins

plus

ombragé

ensoleillé

apaisant

excitant

lointain

proche

transparent

opaque

fin

épais

aérien

terreux

léger

lourd

 

plage22
.

LE VERT
Le vert est la couleur de la nature au printemps…Cette couleur est associée à l’eau…Elle correspond à la renaissance de la nature, à la croissance, à la jeunesse , à l’expérience.. C’est à la fois l’éveil de la vie, et sa pérennité.. C’est une couleur féminine, centripète, réflexive.. Elle et donc tiède,accueillante comme la nature printanière.. Elle génére la connaissance, donc la justice.
Dans la mythologie celtique, l’île des bienheureux ,l’Irlande, était la verte Erin-
En Chine elle correspond au Tschen, (ébranlement) ce qui correspond au jaillissement de la nature au printemps, à l’espérance, à la force , à la longévité, donc à l’immortalité.
Pour l’islam, vert est le salut d’où le drapeau vert car le manteau du prophète Mahomet était vert.
Pour le christianisme, le vert représente la régénation de l’âme, la charité, la sagesse, c’est la couleur de la Vierge de l’enfant Jesus et du Christ après sa crucifiction.
LE CHANT DES COULEURS artimage_394624_3488901_201106253056735
LE JAUNE*

Le jaune est la couleur du soleil, de la lumière et du métal le plus précieux, l’or.. Cette couleur possède une vertu magique.. C’est le symbole de la jeunesse et de la force.. Dans pratiquement tous les peuples l’or fut lié à la richesse,donc à la noblesse, au pouvoir.. C’est la couleur de Dieu..( on ne peut regarder le soleil). C’est une couleur chaude, associée souvent à l’air.. Mais elle éblouit … elle correspond à la richesse, à la foi.. En Egypte le jaune d’or symbolisait le char du Soleil ..
En Inde, le jaune correspond au centre racine et à l’élément lumière.. C’est la couleur de la robe des moines bouddhistes.
En Chine, c’est la couleur de l’Empereur qui est au centre de la terre, comme le soleil est au centre du ciel.. Le jaune émerge du noir comme le soleil de la nuit .. Il assure la fertilité ..
Si le jaune correspond à la richesse, à la gloire, le jaune pâle signifie trahison,hypocrisie, avarice,envie, on rit jaune … C’est une des couleurs les plus ambivalentes.

 

artimage_394624_3488906_201106253252271

.

L‘ORANGE


. L’Orangé symbolise le point d’équilibre de l’esprit et de la libido, à mi-chemin entre le rouge et le jaune donc entre la raison et la tempérance. L’orangé symbolise la fidélité, mais dans son déséquilib vers le rouge, elle indique infidélité et luxure . L’orangé signifie l’union de l’homme à Dieu, symbole des noces mystiques, mais paradoxalement le jaune et l’orange sont l’attribut des maris trompés.
Toujours ambivalent, l’orangé chez les Anglo-Saxons signifie la santé et l’émotion.

bo coucher de soleil

.

ROUGE

Couleur du Feu et du Sang, le rouge est « considéré comme un symbole fondamental du principe de vie avec sa force, son éclat, sa puissance ».

Étant l’attribut de Mars, dieu de la guerre, c’est une couleur masculine, donc brûlante et violente. Elle est

« débordante d’une vie ardente et agitée ». Van Gogh écrit : « j’ai tenté d’exprimer les terribles passions humaines par le rouge et le vert ».

 

En Égypte c’est la couleur de Seth et de ce qui est maudit et nuisible. Les scribes écrivaient en rouge les notes de mauvais augure.

En Grèce elle représente « l’amour sanctificateur », mais aussi l’innocence et la virginité.

En Inde ancienne Vishnu qui représente l’amour divin était habillé de pourpre.

Le rouge, couleur du feu et du sang, est (pour l’Église catholique) couleur de l’Esprit, « à cause des flammes de la Pentecôte ».

L’ambivalence est permanente avec cette couleur : le rouge éclatant centrifuge est diurne, mâle, tonique, incitant à l’action…. le rouge sombre tout au contraire nocturne, femelle, secret et à la limite centripète. L’un entraîne, encourage, provoque, c’est le rouge des drapeaux, des enseignes, des affiches publicitaires… L’autre alerte, retient, incite à la vigilance et à la limite, inquiète : c’est le rouge des feux de circulation, la lampe rouge interdisant l’entrée d’un bloc radiologique, ou opératoire, d’un studio photographique… C’est le signal de marche de tous les appareils ménagers et autres, et le signal d’alerte du dysfonctionnement…

.

Le rouge est matriciel : la mer Rouge relève de ce symbole, représentant le ventre où mort et vie se transmettent l’une et l’autre. Pour les alchimistes d’ailleurs, la régénération, « l’oeuvre rouge », produit l’homme universel. C’est la couleur de la science, de la connaissance ésotérique.

L’ambivalence existe dans toutes les civilisations : le feu brûle, éclaire, brille, réchauffe, protège.

artimage_394624_3488911_201106253729771

 

 

ROSE

Le rose est l’emblème de la sagesse divine (rouge), l’amour (blanc) puisqu’il résulte du mélange du rouge et du blanc. Associé à Vénus, c’est le symbole de la tendresse, de la jeunesse et du bonheur : vêtements des petites filles… Chez les femmes, les dessous rosés « placent leur union sous les meilleurs auspices », portent bonheur.

 

 

artimage_394624_3488912_201106254052782

 

VIOLET

 

Le violet est la couleur de la tempérance. Mélange de bleu et de rouge, il associe action réfléchie et lucidité, équilibre entre le ciel et la terre, le sens et l’esprit, la passion et l’intelligence, J’amour et la sagesse.

 

C’est une couleur d’apaisement et comme telle couleur de la robe des évêques qui doivent tempérer les passions de leur troupeau.

C’est la couleur du secret, elle correspond à l’involution : passage de la vie à la mort (par opposition au vert qui est l’évolution) ; d’où la robe violette du Christ pendant la Passion et les vêtements liturgiques violets pour les enterrements.

C’est la couleur du deuil et du demi-deuil. Il est associé aux martyrs.

En Grèce le manteau d’Apollon était bleu-violet.

C’est aussi la couleur de l’obéissance et de la soumission.A cela s’ajoute une connotation négative d’ambiguïté, de tristesse, de mélancolie. La violette est une fleur funéraire : dans l’antiquité Proserpine en cueillait quand elle fut envoyée aux enfers. Si dans certaines campagnes elle est maléfique, elle est considérée surtout comme symbole de modestie. En Belgique elle sert même de philtre d’amour et son parfum donne le don de divination.

Ainsi rejoint-on l’Extrême-Orient qui attribue au violet une signification dynamique : c’est la couleur du passage du Yang au Yin, de l’actif au passif. « Dans les rites tantriques, les accouplements rituels entre yogis se font dans une chambre éclairée d’une lumière violacée parce que la lumière violette stimule les glandes sexuelles de la femme alors que le rouge active celles de l’homme ».

 

montagnes et fleurs

BLANC

Le blanc est dans l’atmosphère la somme des couleurs, car son irisation donne l’arc-en-ciel.

Il est diurne, mais c’est une couleur de passage

  • passage du matin à l’Est avec l’aube
  • passage du soir à l’Ouest avec le couchant.

Le blanc du matin monte de la matité à la brillance, le blanc du soir descend de la brillance à la matité, mais les deux sont vides, « suspendus entre absence et présence, entre lune et soleil, entre les deux faces du sacré ». Toute naissance est donc renaissance : c’est le cycle nycthéméral de la vie.

C’est la couleur de la pureté, donc de la virginité (la mariée est vêtue de blanc), donc aussi de l’innocence (l’enfant que l’on baptise est vêtu de blanc).Le blanc représente aussi la sagesse, il s’identifie avec la lumière intérieure dans beaucoup de religions.

 

Le côté maléfique du blanc est donc relatif au deuil ancien, alors que les animaux blancs étaient réservés aux sacrifices : moutons, taureaux, colombes… L’éléphant blanc est sacré en Thaïlande et réservé au roi.

Il faut différencier le blanc du blanc-gris lié à la peur (livide) ou du blanc-jaune de la maladie.

Le blanc, couleur de l’innocence et de la pureté, est réputé porter chance.

 

 

ENFANT
NOIR

Le noir couleur de nuit est ambivalent par essence. Il y a deux noirs : le noir aérien, nocturne, intermittent, relatif, remanié par les étoiles et la lune, et le noir souterrain, permanent, absolu, qui ne peut être effacé que par la lumière artificielle. Nos lointains ancêtres étaient confrontés à ces deux composantes.

Le noir correspond à l’absence de lumière, donc de couleurs. Les ténèbres correspondent au néant, au gouffre noir. Il est opposé au blanc comme sa contre-couleur.

Dans le symbolisme indien, il est la pureté originelle : l’immortel Krishna est noir tandis que le mortel Arjuna est blanc, c’est le soi universel opposé au moi individuel.

Dans toutes les religions, il indique la mort = l’obscurité de nos origines, l’obscurité du retour à la terre matricielle et nourricière. Les Chinois l’associent au Yin féminin, terrestre, instructif, maternel.

Il est classiquement opposé au blanc.

Il est aussi opposé au rouge = cartes noires : pique maléfique – trèfle bénéfique / carte rouge : coeur bénéfique – carreau maléfique.

bonheur…

 

Notons comme tous les médecins que les médicaments ont rarement une apparence noire, des dragées noires seraient perçues comme de mauvais augure

 

artimage_394624_3488916_201106254527159

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaires »

LE SYMBOLISME DES FLEURS

Posté par sylvie le 13 octobre 2014

Le symbolisme des fleurs se retrouve dans leur couleur et leur variété.

Chaque choix doit être judicieux pour ne pas heurter les sensibilités.

Un ton mal assorti, une espèce mal choisie, et c’est le quiproquo assuré.

Pour éviter d’avoir à réparer les pots cassés, prenez le temps nécessaire pour faire de votre geste un digne messager.

Il faut également bien savoir que plus une couleur est pâle, plus le sentiment se veut léger et discret.

Les tons les plus sombres sont souvent empreints de tristesse.

Les couleurs vives déculpent la force de l’émotion.

Le blanc incarne la pureté, la virginité mais aussi le raffinement et l’élégance.

Les fleurs blanches sont parfaites pour exprimer l’admiration que l’on ressent pour quelqu’un.

Le violet, c’est la délicatesse et la profondeur des sentiments. On enverra des fleurs violettes pour montrer à la personne aimée que l’on pense à elle ou pour signifier son amour en toute discretion.

Cette couleur peut évoquer aussi la douleur.

Le rouge est une couleur violente et agressive. Elle exprime la passion.

Un rouge trop foncé indique la jalousie ..

Le jaune évoque la lumière, le soleil, le talent artistique.Les fleurs jaunes sont en général la promesse d’un bonheur assuré.Mais attention à certaines variétés pour lesquels le jaune  devient un symbole d’infidelité.

Le rose évoque le symbole de la maternité, la douceur.On offre des fleurs roses pour exprimer son amitié.

L’orange symbolise la joie, la gaieté, la satisfaction. Il incarne un amour solide du point de vue sentimental.

Le bleu est la couleur de la tendresse, plus il est soutenu plus les sentiments sont profonds.

Le vert, est symbole d’espoir , optimisme .. Un vert vif confiance avouée, vert foncé, elle s’est évanouie.

SYMBOLISME DES FLEURS

.

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaires »

AUTOMNE

Posté par sylvie le 19 septembre 2013

Image de prévisualisation YouTube

Les couleurs de l’automne

 

 

Saison des couleurs chatoyantes, du crépitement des feuilles qui tombent, de la cueillette des champignons ou des mûres… L’été est fini mais l’automne est si beau ! Au royaume du symbolisme, la saison est rayonnante

 

 

 

«  L’automne est le printemps de l’hiver  » ….. HENRI DE  TOULOUSE LAUTREC

 

 

AUTOMNE dans CITATIONS automne-2

 

 

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaires »

 

Cottoncandy6964 |
Voir ,entendre et écouter N... |
Liresouslemagnolia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721