VOYAGE EN ……….LAPONIE

Posté par sylvie le 8 septembre 2013

La Laponie est située en grande partie au delà du cercle polaire arctique. Le Cap Nord est le point le plus septentrional de l’Europe. C’est une région de la Finlande qui est de loin la plus riche du pays avec ses monts ondulants à la nature vierge recouverte d’une neige éblouissante en hiver, ses rapides tumultueux alimentés par la fonte des neiges au printemps, ses claires nuits d’té  et ses automnes aux mille couleurs qui en font un rêve pour le randonneur. La Laponie est la plus grande région du monde ..

 

Les Lapons font partie de ces peuples qui habitent l’imaginaire de l’enfance. Eclairée en hiver, et bercée par le soleil de minuit en été, la Laponie assume cette double facette, tantôt sombre, tantôt solaire.

VOYAGE EN ..........LAPONIE dans VOYAGES laponie2

 

 

HISTOIRE

Hors Norvégiens, Suédois, Finlandais et Russes, la région est habitée par les Lapons  » les Samis », peuple dont le mode de vie est basé sur la transhumance . Ce peuple qui s’est établi là , il y’a    dix mille ans a été évangélisé. Les premières églises de la région furent construites auXII e siècle par les Norvégiens, mais l’évangélisation ne fut achevée que des centaines d’années plus tard,    au XVIIIe siècle et les croyants animistes traditionnelles existent toujours de nos jours.

renne_laponie dans VOYAGES

 

La culture des Saamis est très spécifique, avec une poésie, une musique , des légendes, des habitudes vestimentaires  et un habitat propre ..

 

Leurs langues, les langues ames, totalisent environ 3500 locuteurs et comptent neuf variantes dont la plupart ne sont pas intercompréhensibles.

 

L’élevage du renne ne concerne aujourd’hui qu’une infime partie de la population des Saamis. Ils élèvent les rennes qui vivent de façon demi-sauvage,sur des territoires prescrits et très    réglementés. Le renne est le seul animal qui se nourrit principalement de lichens. Les Saamis tiraient en effet une quantité impressionnante de produit de cet animal, aujourd’hui le renne est    principalement élevé pour sa viande et sa fourrure, mais aussi pour ses capacités d’animal de trait puisqu’il sert à tirer les traîneaux (essentiellement à vue touristique)..

renard-polaire

 
Les Saamis ont depuis 1971 des droits spéciaux de pêche, de chasse et de passage dans les zones protégées de Laponie pour leur permettre de conserver leur mode de vie.

 

La température en Laponie peut varier de -40° en hiver à +30° l’été. La végétation locale est essentiellement une végétation de taïga et de toundra. Cette région est bordée par l’Atlantique nord    et l’océan glacial Arctique et  » entrecoupée  » par la mer Baltique.  Le courant du Gulf Stream permet aux régions côtières de bénéficier de températures relativement clémentes en hiver.

Parmi les animaux les plus emblématiques de la Laponie se trouve le renne. On en trouve selon les estimations plus de 50.000 ;

 

La Laponie présente plusieurs mammifères prédateurs, tels que l’ours brun et le glouton.

 

Le glouton est la seule espèce en fort petit nombre. Il s’attaque aux rennes femelles et aux petits. La perte de rennes par les prédateurs est compensée par une indemnisation. Dans le cas du    glouton,le problème est que l’indemnisation nécessite de ramener l’identification de l’animal, portée à l’oreille, alors que les gloutons arrachent la tête du renne, rendant plus difficile la    justification de la perte.

le-glouton-300x209

 

L’Ours brun fait partie des espèces animales installées en Laponie. Les Saamis ont le droit d’en prélever sur le territoire, à l’exception des parcs nationaux.

 

Le pygargue queue blanche présente également une population d’environ cent couples.

D’autres animaux ; t le lièvre arctique, le renard arctique, et le lemming.

 

laponie-1

Le lynx et le loup sont protégés alors que le lagopède  » perdrix des neiges » au plumage blanc    et à la queue noire l’hiver, marron l’été, est chassé pour sa viande.

 

Publié dans VOYAGES | Pas de Commentaire »

LA VIE A…..AMSTERDAM

Posté par sylvie le 7 septembre 2013

 LA VIE A.....AMSTERDAM amsterdam-2-bis

C’est un voyageur italien qui, le premier, en 1582, qualifia Amsterdam, de Venise du Nord. Les canaux et les ports, le don du commerce et de la finance, l’atmosphère cosmopolite … Les deux cités possèdent en effet plus d’un point commun. Pourtant, tour à tour industrieuse et dissipée, Amsterdam est unique et incomparable.Le nom, déjà, traduit le défi : Amsterdam – déformation de Amsteldam ( digue sur l’Amstel) , fondée par des pêcheurs frisons au début du XIIIe siècle, a du longtemps lutter contre la nature pour exister.

Batie sur une centaine d’îlots de sable, séparés par des canaux et reliés par plus de 400 ponts , la ville est en partie située au-dessous du niveau de la mer. Les difficultés n’ont pas empêché ses habitants, très tôt dotés de privilèges commerciaux d’en faire l’un des greniers de l’Europe.Le XVII e  siècle est le siècle d’or du port : la puissante Compagnie des Indes règne alors en maître sur le commerce des denrées rares, la marine hollandaise est à son apogée.

Gagnée au protestantisme en 1578 la ville possède une grande tradition de tolérance : les auteurs rprouvés y font publier leurs œuvres, les juifs persécutés, à la fin du XVe siècle, les huguenots venus de France après la révolution de l’édit de Nantes … tous ont contribué à la prospérité de la cité qui a vu alors apparaître des industries nouvelles comme la fabrication de la soie, et le polissage des diamants. Pour certains, la tolérance des Amstelllodamiens  est parfois synonyme de permissivité : au cœur du mouvement des squatter du début des années1970 la ville est tout aussi réputée pour son Quartier rouge, haut  lieu de la prostitution ,et pour la législation libérale en matière de drogue.

L’un des lieux les plus visités d’Amsterdam est la maison d’Anne Frank. C’est ici, de juillet 1942 a Aout 1944 que se cachèrent la jeune fille et sa famille,fuyant les persécutions antisémites perpétrées par les nazis. Morte en déportation, Anne a laissé un émouvant  journal qui relate cette période.

Impossible de quitter la ville sans avoir visité les trois musées essentiels, que l’on s’intéresse à la peinture ou à l’histoire. Indissociable de Rembrandt dont on peut visiter la maison, la Rambranthuis offre un panorama exceptionnel de l’art hollandais, du moyen âge au XXe siècle. Inauguré en 1977 le vaste bâtiment moderne et lumineux qui abrite le Rijskmuséum Vincent Van Gogh est entièrement consacré à cet autre monstre sacré de la peinture hollandaise. Le Stedelijik Muséum possède de vastes collections d’art contemporain.

amsterdam-2

On dénombre 780 150 habitants de la capitale néerlandaise, mais l’agglomération compte environ 2 300 000 habitants. Amsterdam est une » petite métropole » d’un peu plus de 1,5 million d’habitants. Riche capitale, elle incarne pour beaucoup la qualité de la vie urbaine, dotée de services de haut niveau. En revanche, l’étalement urbain trouve ses limites dans la congestion de la circulation automobile.

Au centre de la ville, on trouve sur la digue  l’ancien hôtel de ville du XVII e siècle qui est depuis le règne du roi Louis Bonaparte  jusqu’à nos jours le palais royal.

amsterdam-3

Au XIXe siècle, Amsterdam fut sous le joug de la France et de son empereur Napoléon. Puis comme toutes les capitales, elle connut une période d’industrialisation à partir de 1830.

Au xx  è siècle, Amsterdam accueillit beaucoup de réfugiés juifs fuyant l’Allemagne nazie.Depuis, elle devint de plus en plus cosmopolite et conserve toujours cette image de ville tolérante.

La capitale offre un choix de musées, de parcs et de distractions les plus riches. Il y’a bien sur les coffee shop,les clubs et les très agréables cafés bruns, les ballades sur les canaux. L’atmosphère d’un village et l’ambiance d’une ville monde.

Amsterdam et son architecture, ses canaux et ses maisons penchées. Ses friperies, ses vélos et ses restaurants indonésiens …  est sans conteste l’une des villes les plus cool d’Europe.

amsterdam

 

.

 

 

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

LA VIE A ATHENES

Posté par sylvie le 7 septembre 2013

Lorsque vous approchez de la ville en venant de l’aéroport    situé au sud de la capitale, vous commencez à découvrir l’Athènes moderne . Vous avez tout d’abord l’impression de voir une mer figée, un air de ciment qui recouvre l’espace visible des montagnes au golfe saronique.

 

LA VIE A ATHENES  dans VOYAGES grece-2

La place Syntagma  ( place de la Constitution) se trouve approximativement au centre de l’Athènes moderne. Elle est le centre vital de l’Athènes touristique. L’été , près de 3000 clients peuvent trouver place dans les cafés en plein air qui déborde sur les trottoirs de la place Syntagma, ou qui sont disposés autour des orangers, des parterres  et des fontaines de son îlot central. Les heures passent comme des minutes pour celui qui aime à rester là, paresseusement assis à boire un verre ou à savourer des tranches de melon tout en contemplant le spectacle de la rue : l’aristocratie athenienne se rendant à un bal, les mauvais garçons à la recherche des filles seules, etc.. Il y’a aussi les serveurs des grands hotels exécutant un vrai numéro de slalom tout en tenant un plateau  au dessus de leur tête,dans ce champ de mine mine que constitue une rue encombrée de voitures, pour apporter la commande d’un client assis à une table dans l’îlot central de la place.

 

L’hiver, les rues du centre  sont si fréquemment embouteillées qu’on a bien fait  plus vite d’aller à pied: grincements de freins, concerts de klaxon, voilà les bruits les plus familiers dans le centre d’Athènes. Cette cacophonie s’accompagne souvent de vacarme assourdissant des marteaux piqueurs , ponctués à l’occasion d’une collision de pare choc et d’un vif échange de grossièretés.

 

grece dans VOYAGES

Athènes aurait du devenir une capitale strictement culturelle et politique. Or, de par sa situation géographique, elle a tout le temps attiré le commerce. Je doute qu’en Europe on trouve une capitale dont les habitants soient aussi expansifs et aussi sociables que les Atheniens.   Ceux ci adressent la parole aux premiers venus , à propos de tout et de rien. Leur curiosité est insatiable, leur façon de vous aborder franche, sympathique, directe et personnelle.. » Combien gagnez vous? Combien avez vous payé ce costume ?  Vous êtes marié ? combien d’enfants avez vous ?  » ….

Les Athèniens ont pour la vie une passion qui est en totale discordance avec interminables querelles politiques, leur goût obsessionnel pour les chansons tristes, leur façon de conduire une voiture avec l’indifférence du kamikaze… Ils conservent un amour de la vie dont ils ne font pas un mauvais usage . On est surpris de constater que suicides et ivrognerie sont  inconnus ici.

 

Lorsque les Atheniens projettent de passer une soirée entre amis, à la bonne franquette, soyez certains qu’il y’aura des retardataires. A Athènes on se soucie peu d’être à l’heure, sauf s’il s’agit d’un rendez vous d’affaires qui en vaille vraiment la peine.. Soyez certains qu’une fois tous les amis réunis, que les verres soient remplis, pas un ne portera le sien à ses lèvres ans l’avoir préalablement choqué contre celui de son voisin en disant  » stin yia   pas »  »  » A ta santé »  

 

 Dans les grandes villes en général, on est de plus en plus contraint à planifier ses loisirs, c’est une notion totalement étrangère à l’Athenien : il prend son plaisir quant et ou il le trouve et l’apprecie d’autant plus qu’il est spontané. En ce qui concerne la vie en commun, ils adoptent une attitude qui revient à dire  » pas de précipitation,  nous pourrions faire fausse route, attendons … nous allons bien voir .. »  Pour l’instant nous avons tout ce qu’il faut pour passer le temps agréablement, nous avons à boire, nous sommes en compagnie d’amis, pourquoi se préoccuper en faisant des projets qui nous obligeraient à regarder la pendule ?  » Ceci est valable pour autre chose  » les cinémas ne prennent pas la peine de préciser dans la presse les heures de séance, au théâtre,ils annoncent les horaires mais commencent toujours avec une demi heure de retard… Ces retards agacent les visiteurs étrangers.  

 

 

grece5

 A Athènes, la sieste était autre chose qu’un simple plaisir : une obligation pour ainsi dire. Chez l’Athenien, le logement est plutôt nu et fonctionnel, c’est un endroit fait pour dormir ,non pour se divertir. Entre épouses, on s’invite volontiers à tour de rôle pour d’interminables parties de poker ou de rami, les hommes préfèrent sortir le plus souvent possible pour retrouver les amis.

 

Les Athèniens sont très fiers de leur art culinaire. La cuisine grecque ne présente pas une grande variété et elle est servie souvent trop froide pour nos palais occidentaux. Au menu des tavernes on y trouve les souvlaka  ( agneaux ou de porc rotis servis en brochettes avec des tranches d’oignons, le tout parfumé à l’ail et à l’origan, le tzatziki ( yaourt aux concombres et à l’ail), les kalamarakias ( calamars )  et naturellement le fameux moussaka hachis d’agneau aux aubergines frites recouvertes de sauce béchamel.  Il existe pour accompagner ces plats une grande variété de vins grecs mais le plus populaire et le moins cher  est la retsina. L’Ouzo  est l’équivalent grec du raki turc , c’est l’apéritif national que l’on sert presque invariablement avec une soucoupe de mez  qui se composera presque uniquement de tomates et de pommes de terre coupées extrêmement menues, d’olives, d’un peu de ce délicieux fromage noir et blanc fait avec du lait de chèvre que l’on appelle feta.  Cette habitude de servir automatiquement des amuse gueule avec l’ouzo, ou même avec la biere est révélatrice du caractère grec. De même qu’il ne mangera jamais sans boire, le grec boira sans manger. Le Grec boit toujours assis  avec quelque chose à grignoter à portée de main, ne serait-ce que quelques noix ou des tranches de melon.  

 

 Voila qui explique ce phénomène de société qu’est l’absence à peu près totale de l’alcoolispme. Quelque soit l’heure ou les circonstances, vous verrez rarement un Athenien en état d’ivresse sauf dans les cabarets sordides du port du Pirée où l’ivrognerie du marin est ce qu’elle est partout dans le monde.

 

 

grece3

 

Athènes et l’Acropole sont inséparables dans l’esprit des hommes. Je ne pense pas qu’il existe une autre ville au monde qui soit dominée aussiabsolument et sentimentalement par un seul lien particulier, financièrement aussi. Le rocher sacré est d’une importance vitale. C’est le pilier essentiel d’une industrie touristique qui procure à la Grèce près de cinq milliards d’euros, soit près du tiers de ses devises étrangères.

L’Acropole s’identifie à l’Athènes  classique que tous les écoliers connaissent vaguement et que tous les touristes étrangers tiennent à visiter, une ville où la perfection vous confond à tel point que son nom même est devenu synonyme de savoir et de culture.

La plupart des étrangers  voient dans Athènes  une métropole antique. Or, à l’exception de l’Acropole et de ses abords immédiats, la ville s’est édifiée à notre époque et en grande partie au cours des soixante dernières années.  L’Athènes du XXe siècle est en réalité l’une des plus jeunes capitales d’Europe. Elle a moins de 150 ans, elle est donc plus récente que Washington.

 

 

 

L

Publié dans VOYAGES | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 3 septembre 2013

MA PENSEE DU SOIR 

L’amour ne se prédit pas,,

Il se construit .

DANIEL PENNAC

tMA PENSEE DU SOIR  dans PENSEES 533377_379561498749577_805641178_n.

Publié dans PENSEES | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 2 septembre 2013

MA PENSEE DU SOIR belle-citations-00

 

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

UNE VIE

Posté par sylvie le 30 août 2013

UNE VIE

 

Entre le rire et les pleurs,
entre l’attachement et le détachement,
entre le manque et la plénitude,Entre la dépendance et l’autonomie,
entre le vrai et le faux,
entre le masculin et le féminin,

Entre le bonheur et la tristesse,
entre l’absence et le présent,
entre la naissance et la mort

Toute une vie au milieu…
une vie pour apprendre à nommer ses émotions…

 

UNE VIE dans PENSEES baie-d-ajaccio


Publié dans PENSEES | Pas de Commentaire »

LE BONHEUR C EST DANS LA POCHE

Posté par sylvie le 28 août 2013

 

LA VIE SOURIT

 

A deux pattes    ou à quatre pattes, l’animal est épatant ! jamais un mot de travers ni la tête à l’envers!

A condition d’assurer son bien être, de le cajoler, on est toujours en phase avec un compagnon à poils, à plumes ou à écailles.

Une tortue relax, un chien qui frétille de la queue, un chat aux yeux d’émeraude, un canari qui chante dès potron-minet, un rat perché sur notre épaule ……. La vie sourit ..

 

 

 

                                                             

                                                             » Mais si tu m’apprivoises,

                                                                Ma vie sera comme ensoleillée »

                                                               Antoine de Saint Exupery 

 

 

 

 

 

 

 

LE BONHEUR C EST DANS LA POCHE ade82de61

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 27 août 2013

Les rêves, les désirs et  les espoirs sont les étoiles de  nos vies ……..     MICHEL BOUTHOT 

MA CITATION DU SOIR bf0059aa

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

ELLE AVAIT PRIS CE PLI

Posté par sylvie le 26 août 2013

Elle avait pris ce pli …

Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin;
Je l’attendais ainsi qu’un rayon qu’on espère;
Elle entrait, et disait: Bonjour, mon petit père ;
Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s’asseyait
Sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait,
Puis soudain s’en allait comme un oiseau qui passe.
Alors, je reprenais, la tête un peu moins lasse,
Mon oeuvre interrompue, et, tout en écrivant,
Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent
Quelque arabesque folle et qu’elle avait tracée,
Et mainte page blanche entre ses mains froissée
Où, je ne sais comment, venaient mes plus doux vers.
Elle aimait Dieu, les fleurs, les astres, les prés verts,
Et c’était un esprit avant d’être une femme.
Son regard reflétait la clarté de son âme.
Elle me consultait sur tout à tous moments.
Oh! que de soirs d’hiver radieux et charmants
Passés à raisonner langue, histoire et grammaire,
Mes quatre enfants groupés sur mes genoux, leur mère
Tout près, quelques amis causant au coin du feu !
J’appelais cette vie être content de peu !
Et dire qu’elle est morte!  Hélas! que Dieu m’assiste !
Je n’étais jamais gai quand je la sentais triste ;
J’étais morne au milieu du bal le plus joyeux
Si j’avais, en partant, vu quelque ombre en ses yeux.

VICTOR HUGO

 

ELLE AVAIT PRIS CE PLI beaux-yeux

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

BIENVENUE SUR MON NOUVEAU BLOG

Posté par sylvie le 25 août 2013

En septembre 2013 cela fera six ans que j’ai crée mon blog  » La philo de Sylvie » ….J’ai eu le plaisir, et la joie de recevoir plus d’un million de visiteurs, ce dont je vous remercie …

Aujourd’hui, je recrée un autre blog dans la lignée du précédent, mais en privilégiant les categories de voyages, les citations et les poésies, ceci afin d’alléger le précédent blog …

J’espère encore avoir le plaisir de lire vos commentaire, tout comme je prends plaisir à parcourir vos blogs ….. mes deux blogs seront riches de photos, d’écrits , pour le plaisir de tous .

Bonne rentrée à tous !

BIENVENUE SUR MON NOUVEAU BLOG cascades-chute-d-eau

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

1...1314151617
 

Cottoncandy6964 |
Voir ,entendre et écouter N... |
Liresouslemagnolia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721