ANDRE MALRAUX

Posté par sylvie le 14 décembre 2014

On ne sait trop ce qui a crée la légende Malraux. Ses nombreux voyages vers l’Asie où il fut retenu manu militari pour avoir tenté d’en    rapporter quelque bas-relief de temple khmer,en 1924?

 

    Ses romans qui exaltent l’image de héros décidés à créer eux mêmes leur destin, même s’il les conduit au pire, plutôt que de subir une vie ordinaire, dépourvue de sens ?


Sa participation à la guerre d’Espagne en 1936  aux côtés des républicains, pilote et commandant de l’escadrille internationale Espana qu’il a constituée ?

    Son action , tardive pour certains, dans la Résistance où il devient le colonel Berger qui tente d’agir au printemps 1944 en accord avec les maquis du Sud Ouest, mais qui, arrêté à Gramat, dans    le Lot, puis transféré à Toulouse, échappe de peu au pire, les Allemands quittant précipitamment la ville ?

 

    Le commandant de la brigade Alsace-Lorraine qui est la première unité de la première armée française à pénétrer dans Strasbourg libérée en 1944?


L’homme qui doit surmonter la disparition tragique de ses deux demi-frères, exécutés par les nazis, celle de Josette Clotis, sa seconde épouse, qui meurt les jambes écrasées par un train le 12    novembre 1944, plus tard le 23 mai 1961 la mort de ses fils Gauthier, 20 ans et Vincent,18 ans dans un accident de voiture, près de Troyes?


Le gaulliste fidèle et convaincu, qui devient en 1959 ministre d’état, chargé des Affaires culturelles, créant les Maisons de la culture afin de démocratiser ce qui était réservé au petit nombre    ?


C’est tout cela, sans doute, la légende Malraux. C’est aussi le passionné d’art moderne qui fait réaliser par Marc Chagall l’actuel plafond de l’Opéra , en 1964 par André Masson,celui de    l’Odéon..


Mais c’est surtout le champion de l’épopée qui demeure dans la mémoire collective, le romancier qui a su à travers ses oeuvres montrer des héros engagés jusqu’à la mort dans une fraternité active    et révolutionnaire…


Qu’il était impressionnant,Malraux, lorsqu’il apparaissait sur le petit écran qui tout à coup semblait s’agrandir, tout savoir, tout dire! l’impression est identique lorsqu’il nous embarque avec    ses personnages dans l’Orient des révoltes..    Lorsqu’il parlait de son enfance il disait :  » Presque tous les écrivains que je connais aiment leur enfance, moi je déteste la    mienne .. ».  Passionné de littérature, il commence à se bâtir une culture personnelle qui va s’enrichir d’autant plus rapidement qu’on refuse de l’inscrire au lycée Condorcet .. A dix sept    ans le voilà libre..  Il se spécialise dans les livres rares, fréquente les milieux litteraires, rencontre Cocteau, Reverdy, les peintresVlaminck, Léger … En 1920 il devient directeur    littéraire des éditions du Saggitaire.. Il épouse l’année suivante  Clara Goldschmidt dont il place la fortune en Bourse ..  Mais il est  ruiné … La solution pour s’en    sortir ? L’aventure … Une aventure risquée: il s’agit d’aller prélever des bas-reliefs d’un temple cambodgien – l’art kmer le passionne- et de les revendre très cher en Europe … Et la fortune    est rebâtie en un clin d’oeil et une croisière … 


Si son aventure humaine est exaltante, sa vie privée est agitée , sa femme Clara est remplacée par Josette Clotis… Suit après la poétesse Louise de Vilmorin qui traverse quelques années de son    existence ..  En 1948 il épouse la femme de son demi-frère:Madeleine, et les deuils, et les tragédies ne l’épargnent pas ..  Remarquable de courage,il se relève toujours et continue    d’agir- il devient une sorte de conseiller international dans les dernières années de sa vie-


André Malraux est mort d’une congestion pulmonaire le 23 novembre 1976 à l’hôpital de Créteil …     Il était né le 3 novembre 1901 à Paris

tuli^pe

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

PABLO NERUDA

Posté par sylvie le 2 novembre 2014

santiagoImage de prévisualisation YouTube »

« Il reste que je ne suis qu’un homme, mais plusieurs vous diront quel  homme j’ai été. J’ai toujours lutté pour le peuple et les droits de celui ci de se gouverner lui même, j’en ai frôlé la mort plus d’une fois et j’ai même dû me sauver de chez moi pour de longues années. Mais j’ai toujours écrit et aimé la vie. Mon oeuvre fait le tour du monde et je suis devenu un symbole pour une jeunesse pleine de vie. Les élèves aimeront mon « Chant général » où je tente de faire sortir toute la beauté du monde. J’aime la vie et le monde,  j’ai été heureux dans ma lutte incessante.  »

 

D’origine modeste, Pablo Neruda est né en 1904 au Chili. Son enfance , très proche de la nature, a pour cadre Temuco, petite ville de l’Araucanie. Dès l’adolescence, et pendant ses études dans la capitale, Santiago, il écrit avec avidité. Ses oeuvres se succèdent au long d’une vie marquée par les voyages, l’errance, l’exil : » Ainsi toute ma vie, je suis allé, venu, changeant de vêtements et de planète »

À partir de 1927, Pablo Neruda occupe plusieurs postes consulaires: Rangoon, Colombo, Batavia, Buenos Aires.   En 1935, il est à à Madrid, la veille de la guerre civile.

En 1940, après un séjour au Chili, Neruda est nommé, consul général au Mexique. La peinture des grands muralistes, Orozco, Rivera, Siqueiros, n’est pas sans influence sur Le Chant général    (Canto general) qu’il compose alors.

En 1945, le poète est élu sénateur des provinces minières du nord du Chili; la même année, il adhère au Parti communiste mais les persécutions du président de la République, Gabriel González    Videla, l’obligent à fuir son pays. À nouveau, les voyages se multiplient aux quatre coins du monde

En 1950, Neruda obtient le prix Staline de la paix.

En 1970, il est nommé ambassadeur du Chili, sous le gouvernement socialiste du président Allende

Le 21 octobre 1971, il reçoit la consécration du prix Nobel de littérature. Dans le discours qu’il prononce à Stockholm, le poète évoque avec tendresse les frères inconnus qui l’aidèrent    à franchir les Andes alors que sa tête était mise à prix dans son propre pays (1949). Réaffirmant « qu’il n’y a pas de solitude inexpugnable et que le poète n’est pas «un petit dieu», Neruda se    rallie à la prophétie de Rimbaud: «À l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes», en laquelle il voit la proclamation d’un avenir certain.

En 1972, il prononce devant le Pen Club International un discours dénonçant le blocus américain contre le Chili. Géographie infructueuse (Geografía infructuosa, 1972) paraît en    mai à Buenos Aires: pressentant sa proche agonie, le poète s’interroge sur sa vie et sur son oeuvre poétique. Renonçant à son poste, il quitte la France le 20 novembre 1972 et rentre au Chili    avec Mathilde Urrutia. Son peuple l’accueille triomphalement à Santiago. Ses oeuvres, au fil des ans, n’ont pas cessé de voir le jour, tout imprégnées des péripéties d’une vie tumultueuse et    généreuse: «Je déclare ici que personne n’est passé près de moi qui ne m’ait partagé. J’ai brassé jusqu’au coude et rebrassé dans une adversité qui n’était pas faite pour moi dans le malheur des    autres.»

En 1973, Neruda participe à la campagne pour les élections de mars en écrivant Incitation au nixonicide et éloge de la révolution chilienne (Incitación al nixonicidio y alabanza de la    revolución chilena, 1973); tout en chantant l’Océan et Quevedo, il fustige dans de courts pamphlets les «politicards» et les «larrons». Le 11 septembre, un putsch militaire renverse    le gouvernement de l’Unité populaire. Allende est assassiné à la Moneda.

Le 24 septembre 1973, Pablo Neruda meurt à Santiago. Ses obsèques se déroulent en présence de l’armée: des chants jaillissent de la foule, témoignant, par-delà la mort, du pouvoir subversif de la    poésie.

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

SAINT EXUPERY

Posté par sylvie le 1 novembre 2014

 » Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien…La termitière future m’épouvante. Et je hais leurs vertus de robots. Moi, j’etais fait pour être    jardinier »….. Telles sont les dernières phrases écrites par le commandant Antoine de Saint Exupery, dans une lettre retrouvée sur son bureau, au matin de sa disparition… Trente millions    d’exemplaires de son oeuvre majeure,  » Le petit Prince » ont été vendus dans le monde, en cent soixante traductions….

Le  » Petit Prince  » a traversé presque toutes les enfances heureuses  qui furent à l’écoute de l’institutrice ou de la maman, sûres de lire un  conte pour    enfants pusqu’on y trouve des animaux et des fleurs qui parlent, des planètes-jouets, et surtout cet enfant venu d’ailleurs, à la pureté désarmante, au chagrin mystèrieux. Plus tard, lorsqu’on a    quitté l’enfance heureuse et qu’on relit  » le Petit Prince »  on  comprend  que ce peut être aussi un conte pour enfants, mais que seuls les adultes sont capables d’en saisir    la portée symbolique… La rose, ses épines et ses caprices, les personnages devenus des petites planètes résignées, le renard pédagogue dans le théâtre des humains, c’est mille chemins nouveaux    qu’on identifie parce qu’on les a déjà parcourus… Et puis vient le temps des relectures tardives, surprenantes parce qu’on trouve encore dans l’aventure du Petit Prince la trace de ce qu’on a    pu être, ou voulu être.. On se retrouve sur son chemin, juusqu’au bout, jusqu’à sa fin , bouleversante et simple ….

Né en 1900, à Lyon, Saint-Exupery vit ses deux échecs aux concours d’entrée à l’Ecole Navale et à l’Ecole Centrale comme des drames dont il se remet en décidant de    devenir pilote d’av ion. Il travaille alors pour Didier Daurat-le responsable des premiers long-courriers, il est nommé à Cap-Juby, au Maroc, puis à Buenos Ayres. Devenu ensuite reporter pour    « Paris Soir », il voyage en Russie, en Espagne. Il revient en 1937 à l’aviation, assure la liaison Casablanca-Tombouctou. Il commence la guerre en 1939, mais il est démobilisé en 1940,atteint par    la limite d’âge. Il part alors pour New York, mais en 1943, se fait engager dans les forces aériennes françaises. Il effectue des missions de reconnaissance. Le 31 juillet 1944 à 8h45 il s’envole    de la base de Bastia-Borgo pour un survol des Alpes.. A 15h on l’attend. Il ne reviendra pas. L’épave de son Ligthning P38 a été découverte au large de Marseille à la fin de l’année 2003.

LE PETIT PRINCE

SAINT EXUPERY EN PENSEES

- Adieu, dit le Renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux ……(Le Petit    Prince)

-Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits, quelque part- (Le Petit Prince)

- Il est bien plus difficile de se juger soi même que de juger autrui .(Le Petit Prince)

-On ne connaît que les choses qu’on apprivoise .. Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé…(Le Petit Prince)

-Le langage est source de malentendu – (Le Petit Prince)

-C’est tellement mystérieux, le pays des larmes (Le Petit Prince)

-L’intelligence ne vaut qu’au service de l’amour – ( Pilote de guerre)

-Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction- ( terre des hommes) …

FILLETTE

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

LES PENSEES DE KHALIL GIBRAN

Posté par sylvie le 12 octobre 2014

Si  le petit livre  » Le Prophète » chef d’oeuvre de Gibran, est cet arbre géant qui cache derrière lui toute la forêt de la pensée de son  auteur,  le dictionnaire se veut être une invitation à un survol de cette forêt avec tout ce qu’elle contient comme arbres et arbrisseaux, brins d’herbes et fleurs, bestiaux et  rivieres qui s’incarnent dans des aphorismes ou des poèmes ailés, dans des paraboles ou des contes ruisselants, dans des rais embaumés ou des tirades stridentes.

Voici donc quelqu’unes de ses pensées :

AMI : votre ami est la réponse à vos besoins. Il est votre c hamp dont les semailles sont amour et la moisson , reconnaissance . Au foyer de votre ami, votre couvert est toujours mis et aupres de  sa cheminée, il y’a toujours une place pour vous réchauffer. Car vous venez à lui pour apaiser votre faim et vos chagrins.

BONHEUR : qu’est ce que le bonheur en ce monde, si ce n’est un mirage. Onle souhaite, mais dès lors qu’il prend corps, on s’en lasse. Il est pareil à un fleuve qui coule avec force efforts vers la  plaine, et qui une fois arrivé, son cours se ralentit et son eau se trouble. Les hommes ne sont heureux que dans leur désir. , de l’inaccessible, et lorsqu’ils y parviennent, ils tiedissent.

EXISTENCE ET ESSENCE : Tout ce qui est dans l’existence se trouve en ton essence et tout ce qui est en ton essence se trouve dans l’existence. Il n’est nulle frontière entre le plus proche et le  plus lointain, ni entre le plus élevé et le plus profond, ni encore entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. Dans une seule goutte d’eau se trouvent tous les secrets des mers et dans un seul  atome,tous les éléments de la terre. Dans un seul des mouvements de la pensée se trouvent tous les mouvements et les systèmes du monde.

IDEOLOGIE : vous avez votre idéologie, j’ai la mienne.. Votre idéologie est un arbe enracinédaéns la terre des traditions et dont les branches croissent par la force de la continuité. Mon idéologie  est une nuée qui vogue dans l’espace , se précipite en gouttelettes pour couler en rivières jusqu’à la mer et enfin s’élever en brume vers les hauteurs.
Votre idéologie est une doctrine surannée qui ne transforme pas ni se transforme elle même. Mon idéologie est une nouvelle découverte qui, matin et soir,me fait passer au tamis et que je fais  passer au tamis.
Votre idéologie prône le mariage du prestige avec la richesse, mon idéologie honore la confiance en soi.
Votre idéologie vaque à la célébrité et court derrière la renommée. Mon idéologie pose la célébrité et la renommée, tels deux grains de sable sur le rivage de l’éternité.
Votre idéologie voit dans la femme la beauté ou la laideur, l’intelligence ou l’ignorance, la vertu ou la débauche. Mon idéologie rappelle que toute femme est la soeur ou la fille d’un homme et que  tout homme a une mère.
Votre idéologie parle de mosaïsme, de brahmanisme, de bouddhisme, de christianisme, de judaïsme, et d’islam. Mon idéologie  dit qu’il n’est qu’une seule religion toute nue et absolue à  multiples aspects et à plusieurs voies, mais toujour unique,tel une paume qui se ramifie en cinq doigts dans une seule main.
Votre idéologie classifie le riche et le pauvre, celui qui donne et celui qui reçoit. Mon idéologie vous dit :  » nous sommes tous pauvres et il n’est de r iche que la Vie. Nous recevons tous et nul  ne donne si ce n’est la Vie.

CONNAISSANCE DE SOI :  » Connais toi toi même et tu connaîtras tous les hommes »  Et je dis «   c’est seulement en allant à la rencontre de tous les hommes que j’apprendrais à me connaître moi même « 

OPTIMISTE ET PESSIMISTE  :  l’optimiste regarde la rose et ne voit pas les épines, le pessimisste fixe les épines et ne voit pas la rose.

KHALIL GIBRAN : est l’un des pères de l » occidorient » ,  l’homme de l’autre « mondialisation, celle là meme qui prône l’unification du monde fondée sur l’équilibre dans les attentes du coeur et  du mental, celles de la foi et de la logique  .

pensee de jacques brel

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

OSCAR WILDE

Posté par sylvie le 4 septembre 2014

cours d'eau J’ai mis tout mon génie dans ma vie ,je n’ai mis que mon talent dans mon oeuvre…Confidence d’Oscar Wilde à André Gide (1891)

 

 » Les enfants commencent par aimer leurs parents, en grandissant, ils les jugent,quelquefois ils leur pardonnent » ….. Oscar Wilde…

 

Oscar Wilde est né à Dublin en 1854. Il est le fils d’un chirurgien irlandais de réputation internationale, sa mère Jane Francesca Elgée est une femme pleine de ferveur nationaliste, qui, dans les années 1840 soutient la cause irlandaise face à l’Angleterre.

 

Après des études classiques au Trinity Collège à Dublin , où déjà il fait preuve d’une forte personnalité et se distingue des autres étudiants. Oscar Wilde est admis à l’Université d’Oxford. Il a notamment comme professeur John Ruskin  l’un des porte paroles d’un mouvement culturel qui estime que l’art ne doit être que la recherche du Beau, sans aucune préoccupation morale ou sociale.

 

Oscar Wilde est un élève brillant et distingué, il a des cheveux longs, , il orne les boutonnières de ses costumes d’un lis ou d’un chrysanthème.

 

Esprit subtil et excentrique, dandy d’une rare élégance,s a célébrité est grande dans les milieux culturels et aristocratiques londoniens qui accueillent avec ravissement ses premiers poèmes. Il devient très vite l’un des théoriciens de  » l’art pour l’art » et le  » chef des esthètes » , il est invité à donner une série de conférences aux Etats Unis sur l’esthétisme. De retour en Europe, il s’installe à Paris où il écrit deux pièces de théatre   » Duchesse de Padoue »   » Vera ou les nihilistes ».

 

Il rencontre les principaux écrivains français de l’époque : Verlaine, Mallarmé, Zola, Hugo. De retour à Londres,il épouse l’une de ses admiratrices Constance Leroy. Ils auront deux enfants. Rédacteur en chef du magazine  » The woman’s »  » World »   il montre ses talents de pamphlétaire et son art du paradoxe. Il s’engage à défendre également la cause féministe. Pour ses enfants, il organise des bals costumés et écrit des contes . Il publie également des nouvelles, un essai..Ce roman lui vaut une très grande notoriété, mais le public anglais lui reproche l’immoralité de certains personnages.

 

En 1895 Oscar Wilde décide de porter plainte en diffamation contre le marquis de Queensberry, le père d’Alfred Douglas, son amant, ce qui tourne mal. Finalement c’est le Marquis qui porte plainte devant les tribunaux accusant Wilde de pervertir son fils… Oscar Wilde est condamné pour délit d »homosexualité à deux ans de travaux forcés, il purgera cette peine dans la très répressive prison de Readlig sud de l’Angleterre..

 

Il sort de prison le 19 mai 1897 et s’exile en France près de Dieppe. C’est un homme brisé et ruiné. Il prend pour pseudonyme le nom de Sebastian Melmoth. Il publie en 1898  » La ballade de la géole » de Reading,  un témoignage émouvant sur sa douleur de prisonnier.

 

Il meurt à Paris en 1900 de misère et de solitude.

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

 

Cottoncandy6964 |
Voir ,entendre et écouter N... |
Liresouslemagnolia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721