LE MENSONGE

Posté par sylvie le 1 novembre 2017

  • LE MENSONGE

    Compagnon d’infortune de la colère, le mensonge a toujours eu mauvaise presse dans notre civilisation judéo-chrétienne. Chacun connaît le huitième Commandement ” tu ne mentiras point”. Jamais loi ne fut plus difficile à suivre. Seul un robot informatisé pourrait s’y conformer, tant elle apparaît inhumaine.


    Certains sentant bien l’impossibilité de cette règle de vie, ont tenté de l’aménager en émettant l’idée qu’il pouvait exister de ” pieux” mensonges. A quoi bon, par exemple , dire à un ami ” comme tu as vieilli ” ou ” tu n’as aucune chance de réussir”…  On peut effectivement ajouter que si le mensonge existe,c’est qu’il est utile, et donc parfois nécessaire… ” s’il y a la soif, dit le sage, c’est qu’il y’a de l’eau “.

    Le mensonge est un moyen de défense tout à fait naturel et efficace. A ce titre, il ne mérite pas nos anathèmes, d’ailleurs parfaitement hypocrites.   Par nature, l’enfant qui ment est faible… il a besoin de se protéger; cette défense, il la trouve dans le mensonge, une des seules armes dont il dispose. Le risque existe bien sur qu’il n’en abuse et qu’il ne prenne un mauvais pli. En fait, il apprendra en devenant adulte que, dans les rapports affectifs d’égal à égal, la sincérité est presque toujours plus efficace pour préserver sa relation avec autrui que le mensonge. La vie affective est gratuite, et les boniments n’y font pas longtemps recette.


    En revanche, dans la vie professionnelle, le mensonge lui apparaîtra comme une nécessité qu’il assumera sans trop de problèmes. Il est clair que la sincérité serait ” délicieuse” à tout moment, mais elle n’est pas de mise dans l’entreprise. Tout simplement parce que ce n’en est pas le lieu, et il n’y a pas à s’en offusquer.  Car l’homme au travail se retrouve à nouveau dans une situation où il doit protéger ses arrières. Si son supérieur commet une erreur, il n’est pas forcément sage de le lui faire remarquer. Pour peu que le patron soit irascible, c’est le gagne pain de l’employé qui est en jeu. Quelle qu’elle soit, l’activité professionnelle est toujours une forme de chasse.


    Mentir n’est donc pas un crime, encore moins une faute …mais attention … Il n’y a qu’une personne à laquelle il vaux mieux ne pas mentir : c’est à soi même.


    En résumé :


    - le mensonge est un mécanisme protecteur de l’enfant comme de l’homme en société.

    -le vrai névrosé serait sans doute celui qui ne mentirait jamais.SUBLIME IMAG

     

Une Réponse à “LE MENSONGE”

  1. eructeuse dit :

    Très instructif merci et quelle magnifique photographie !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : L'AMOUR IMMUABLE DU CITOYEN

Laisser un commentaire

 

Cottoncandy6964 |
Voir ,entendre et écouter N... |
Liresouslemagnolia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721