Accueil DIVERS LA LIBERTE

LA LIBERTE

3
0
2

Si la philosophie ne devait retenir qu’un concept, ce serait sans doute celui de la liberté. S’il n’a pas toujours été au centre des préoccupations, il l’est du moins   à l’époque moderne.

La liberté est aujourd’hui une valeur universelle, le pilier de tous les régimes démocratiques. Depuis trois siècles, les hommes se battent et se révoltent en son nom. La réflexion philosophique ne pouvait être totalement étrangère à cette tendance historique qui pousse les hommes vers la liberté.

La liberté est une notion aux multiples facettes,et si elle est chère à tous les coeurs, tous ne l’entendant pas de la meme maniere. 

Être libre, en première approximation, c’est ne recevoir d’ordre de personne. Plus généralement  c’est vivre sans dépendre d’une volonté étrangère ou d’un pouvoir extérieur; la forme première de la liberté est donc incontestablement l’indépendance.La liberté passe aussi par l’indépendance économique. La liberté de disposer de sa vie ne saurait être entière si l’on n’est pas libre de la gagner, il est donc parfaitement conforme à une réflexion sur la liberté d’inclure l’exigence que le travail lui aussi , soit libre  et que l’homme s’y réalise, alors que bien souvent il n’est qu’un effort péniblement consenti sous le double effet d’une nécessité extérieure (celle de  satisfaire ses besoins) et d’une contrainte sociale .

 

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluardbelle fille

 

  • AU BORD DE LA MER

    AU BORD DE LA MER Près de la mer, sur un de ces rivages Où chaque année, avec les doux zép…
  • MA CITATION DU SOIR

  • LA JEUNE FILLE

    La jeune fille.   Brune à la taille svelte, aux grands yeux noirs, brillants,  À la lèvre …
Charger d'autres articles liés
  • AU BORD DE LA MER

    AU BORD DE LA MER Près de la mer, sur un de ces rivages Où chaque année, avec les doux zép…
  • MA CITATION DU SOIR

  • LA JEUNE FILLE

    La jeune fille.   Brune à la taille svelte, aux grands yeux noirs, brillants,  À la lèvre …
Charger d'autres écrits par sylvie
  • LA JEUNE FILLE

    La jeune fille.   Brune à la taille svelte, aux grands yeux noirs, brillants,  À la lèvre …
  • PETITE PENSEE DU SOIR

    Les évènements de la vie quotidienne, les petites comme les grandes choses, vous savezR…
  • LE TEMPS

    LE TEMPS Le temps aux plus belles choses Se plait à faire un affront Il saura faner vos ro…
Charger d'autres écrits dans DIVERS

3 Commentaires

  1. 010446g

    1 mai 2017 à 9 h 20 min

    merci! C’est la moment de la chérir: elle n’a jamais autant été attaquée de toutes parts!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Déesse au stéthoscope

    Répondre

  2. 010446g

    1 mai 2017 à 9 h 23 min

    Pardon! LE moment!

    L’opposition entre tes photos est poignante… Dois-je dire que je préfère la deuxième?

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Déesse au stéthoscope

    Répondre

  3. clementine

    1 mai 2017 à 21 h 19 min

    Un bel article encore plus aujourd’hui.
    Clem

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

MA CITATION DU SOIR

Rien sur cette terre  n’est plus flexible et élastique que l’eau, Pourtant lorsqu’elle s’a…