• Accueil
  • > Archives pour septembre 2016

PETITE PENSEE POUR VIVRE PLUS LEGER

Posté par sylvie le 11 septembre 2016

Si l’on considère chaque nouveau jour comme l’événement le plus important de sa vie,qui d’entre nous aurait envie de gaspiller les moments d’exception?.

 

Les philosophes -de l’Antiquité à nos jours- de l’Orient à l’occident- insistent sur cette vérité première : l’instant présent est unique, tangible et précieux parce qu’éphèmère. On ne pourra pas revivre une nouvelle fois le moment vécu : c’est là notre seule réalité..

 

C’est    dans cette conscience de la temporalité d’un quotidien tissé de mille petites choses graves, pénibles, agréables,  soudaines, profondes, insignifiantes, légères, amusantes …. que notre avancée dans la vie prend tout son sens et nous invite à la légèreté suprême.

 

L’accomplissement de chaque journée requièrt finalement les mêmes qualités que celles exigées pour le voyage : un mélange de courage, d’adaptation, d’acceptation, de curiosité, d’esprit positif, de volonté, de persévérance, d’humilité, de sensibilité,de générosité…nécessaire contrepoids à nos incertitudes, nos découragements,nos fragilités ou nos échecs, sans oublier la légèreté, notre meilleur compagnon pour avancer..

 

Pour se déplacer facilement et saisir en toute liberté les opportunités qui se présentent, nous devons apprendre à nous délester de tout bagage inutile… On a souvent l’habitude de transporter de nombreuses choses dont on pense qu’elles nous serviront peut être unjour ( mais on ne sait pas quand ), de garder des vêtements, des objets, des meubles, des ustensiles ou autres choses inutiles que n’emploie pas pour les memes raisons… Bien plus que les choses elles mêmes, c’est l’attitude de garder qui nous pèse .. A l’intérieur de soi, on empile des ressentiments, des peurs, des colères, de la tristesse et bien d’autres sentiments parasites…qui enchaînent notre vie..

 

Le transport de ce capharnaüm a un prix , celui d’augmenter notre peine, de freiner inévitablement notre marche et d’empêcher que nos yeux voient les formes, que nos oreilles entendent les ons, que nos sens fonctionnent avec une acuité telle que l’on puisse jouir de chaque instant… Se débarasser de tout ce qui nous encombre aussi bien autour qu’à l’intérieur de soi, c’est apprendre à faire confiance à la vie, à découvrir de bonnes choses pour soi et à connaître des territoires jusque là insoupçonnés…

 

Selon Junichiro Tanizai, écrivaiin japonais  » Notre recherche du bonheur , en Occident, nous entraîne vers toujours plus de progrès, de lumière, de vitesse, de lendemains meilleurs.

 

Inversement, la philosophie orientale apprend à : se contenter de ce que l’on a, du moment présent, de ce que la nature nous donne, jusqu’ à s’émouvoir de la beauté qui émerge de l’obscurité ….

 

                                         

                                            La vie est un chant à la be auté,

                                            Quand avec l’expérience je le découvre,

                                            Le vent devient mon ami,

                                            L’arbre mon maître,

                                            L’aube , un rituel,

                                            La nuit se pare des plus belles couleurs,

                                            Les étoiles parlent le langage du coeur,

                                           Et l’esprit de la terre se repose une nouvelle fois  tranquille.

                                          Je me sens vivant!

superbe paysage

 

                                          PENSEE INDIENNE QUECHUA

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

 

Cottoncandy6964 |
Voir ,entendre et écouter N... |
Liresouslemagnolia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721